Poser une question…
K
Links

Géocoder des adresses - cas pratiques

Comment faire de l’autocomplétion d’adresse ?

Il existe plusieurs solutions pour faire de l’autocomplétion dans un outil web.
Vous pouvez vous appuyer sur de nombreuses bibliothèques, celles-ci étant généralement liées à des bibliothèques cartographiques.

Solutions basées sur Leaflet

Solutions basées sur OpenLayers

Solutions indépendantes de bibliothèques cartographiques

Comment faire du géocodage par adresse unitaire ?

Avec Python, pour faire des appels unitaires, vous pouvez :
En JavaScript, vous pouvez utiliser ces exemples que ce soit pour un usage côté navigateur ou côté serveur (Node.js/deno).

Comment réaliser un géocodage massif ?

Lorsqu'on choisit cette option, on privilégie l'appel par le endpoint CSV de l'API.
Il faut préalablement s'assurer que son CSV est bien formaté : il s'avère que le géocodage peut ponctuellement dysfonctionner si le CSV n'est pas bien formaté.

Option manuelle

Il existe une interface graphique pour envoyer des fichiers CSV sur https://adresse.data.gouv.fr/csv dont la taille maximum est de 50Mo.
Pour tester, téléchargeons le fichier exemple puis suivez l'exemple en utilisant le GIF animé ci-dessous.
Pour réaliser un géocodage massif, il faut généralement vérifier le formatage de votre CSV.

Python seul

  • Solution partant d'appels unitaires plutôt que des appels CSV : https://github.com/MTES-MCT/bulk-geocoding-python-client
  • Solution partant d'appels à l'API CSV. Il suffit de récupérer le zip, de décompresser le fichier. Ensuite, il vous suffit de lancer le script Python avec python chunk-csv-python.py. Cela permettra de faire l'appel vers l'API CSV soit en une fois, soit en plusieurs phases. On obtiendra ainsi le fichier annuaire-des-debits-de-tabac-2018-utf8-20lines.geocoded.csv qui est la version géocodée par l'API CSV d'un fichier de 20 lignes ainsi que myresults.csv qui est une version qui résulte d'une phase de découpage d'un gros fichier en plusieurs morceaux, d'appels à l'API CSV à partir de chacun de ces fichiers, puis du réassemblage des fichiers ainsi retournés. Vous n'avez plus qu'à adapter le code du fichier chunk-csv-python.py.
  • https://github.com/MTES-MCT/bulk-geocoding-python-client (attention, la solution fait des appels unitaires plutôt que des appels CSV)

JavaScript

Autres outils utilisant la BAN

--> Vous faites du SIG, néophyte comme expert et utilisez le logiciel SIG QGIS ?
--> Vous utilisez d’autres outils?

Que faire lorsqu'on est un gros consommateur de l’API api-adresse.data.gouv.fr ?

Si vous êtes un organisme public, vous pouvez faire une demande pour augmenter les quotas par défaut sur l’API publique api-adresse.data.gouv.fr.
Si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous autohéberger.

Quels autres géocodeurs est-il possible d'utiliser ?

Même si nous avons abordé l’usage du géocodeur Addok, utilisé par adresse.data.gouv.fr, il existe d'autres possibilités pour géocoder.
Leurs principaux intérêts sont de pouvoir chercher des POIs (un centre commercial, une enseigne, etc.) ainsi que de marcher sur des données internationales, contrairement à l'instance publique de Addok.
Il est ainsi possible d'installer des solutions OpenSource comme :
Il est aussi possible de détourner Addok pour lui faire effectuer d’autres types de recherche, par exemple des POIs en utilisant le projet https://github.com/osm-fr/osmpoi4addok par exemple.
Une instance alternative d'Addok (http://demo.addok.xyz) est mise à disposition et contient des données venant de la BANO, des POIs d'OpenStreetMap ainsi que des intersections de rues/routes.
Vous pouvez aussi vous appuyer sur les services mis à disposition par l’IGN pour le géocodage : https://geoservices.ign.fr/services-web-experts-calcul (voir les sections "Services de géocodage" et "Service de recherche Look4"). Vous pouvez aussi regarder leur nouveau service de géocodage.